À côté de la plaque

A côté de la plaque

COLLABOS? Fâché que la planète entière n’adhère pas à sa vision dictatoriale du Venezuela, l’éditorialiste du Temps fustige en particulier «l’aveuglement de la gauche radicale européenne», qu’il n’hésite pas à comparer à celui des communistes français devant l’invasion de la Hongrie par les Soviétiques. Sauf que, pour l’instant, les seuls chars à menacer Caracas sont étasuniens et réclamés à cor et à cri par les anti-Maduro. BPZ OPPOSANTE TRES MALADE

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion