Suisse

Le deuxième pilier un peu vite oublié

La campagne sur la prévoyance vieillesse se concentre sur l’AVS et néglige la caisse de pension.
La campagne sur les retraites escamote jusqu’ici la question du taux de conversion pour la caisse de pension (photo prétexte). Pixabay / Public domain
Retraites

Qui se souvient encore qu’en 2010, la proposition de réduire de 6,8% à 6,4% le taux de conversion du deuxième pilier a été balayée par 72,7% des suffrages et l’ensemble des cantons? Aujourd’hui, il est question de réduire le taux de conversion à 6%, mais le débat se focalise sur le renforcement du premier pilier grâce à une hausse de 70 francs par mois de la rente AVS. On en vient

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion