Suisse

Loi tessinoise sous haute pression

Lancement d’une pétition destinée à abroger un texte protectionniste contesté en Suisse et en Europe.
La loi tessinoise sur les artisans est l’objet de fortes critiques. Photo prétexte. PIXABAY
Artisans

En deux mois et demi, le charpentier Andrea Genola vient de récolter 4602 signatures provenant d’artisans qui exigent l’abrogation de la loi sur les artisans (LIA). Entrée en vigueur en février 2016, celle-ci oblige depuis l’automne dernier les travailleurs de treize secteurs artisanaux actifs au Tessin à s’inscrire à un registre cantonal, afin de les protéger d’une concurrence déloyale. «Une mesure qui coûte cher et qui exige des démarches bureaucratiques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion