Cinéma

«Valérian», au-delà du Grand Rien

Née il y a cinquante ans, la saga culte crève aujourd’hui l’écran, à travers le regard respectueux de Luc Besson
Valérian et Laureline Christin-Mezière/ed. Dargaud
BD/Cinéma

C’était au siècle passé. Le cosmos n’était pas encore colonisé par l’imaginaire. La littérature et les comics y avaient bien lancé quelques ballons d’essai mais le divertissement inter­stellaire tardait à prendre son envol dans le neuvième art, notamment sur la planète franco-belge. Il faut dire que ni la bande dessinée, ni la science-fiction ne jouissaient alors d’une grande considération – il fallut la très classique fusée lunaire de Tintin pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion