La caricature au service du combat féministe

Le mensuel satirique et féministe turc Bayan Yani ne publie que des artistes femmes. Malgré l’autoritarisme, celles-ci poursuivent la lutte pour l’égalité et la démocratie.
Quelques que numéros du mensuels satirique et féministe turc. CGT
Turquie

Sur la couverture du mois de mai, une fille en legging à fleurs et un garçon en bermuda se croisent dans la rue. La première lance au second: «On se connait d’où déjà? Vous n’étiez pas une lettre Y quelque part?» Le jeune homme acquiesce, tout sourire. Cette caricature fait référence aux photos postées sur les réseaux sociaux durant la campagne pour le référendum constitutionnel du 16 avril. Sur celles-ci,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion