Musique

Abidjan, disco géante

Dans la capitale ivoirienne, la musique résonne à chaque coin de rue, de préférence tard dans la nuit et à haut volume. On a pris le pouls des musiques urbaines au très populaire festival FEMUA.
Le FEMUA SEIBOU T
Afrique de l'Ouest

Il est près de deux heures du matin en ce samedi 29 avril 2017 quand Tiken Jah Fakoly s’avance sur la scène du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo à Abidjan (FEMUA). Le public massé au pied de la scène est surexcité et l’ovation parcourt l’assemblée comme une lame de fond. Un concert de la star du reggae ivoirien – particulièrement à Abidjan, capitale qui l’a soutenu dans son ascension vers la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion