Le tsunami a noyé la guerre civile à Aceh

Le raz-de-marée de 2004 a étonnamment permis de relancer le processus de paix dans la province d’Aceh.
Le tsunami du 26 décembre 2004 a fait plus de 130 000 morts et 650 000 sans-abri dans la province d’Aceh. WIKIMEDIA COMMONS
Indonésie

La province d’Aceh, située à la pointe nord de l’île de Sumatra, a été le théâtre, pendant près de trente ans, d’un sanglant conflit entre les indépendantistes du Mouvement pour un Aceh libre (GAM) et l’armée indonésienne. Le tsunami de décembre 2004, qui a fait plus de 130 000 morts dans la région, a favorisé la relance et l’accélération de négociations, qui ont débouché sur une paix durable dans la province.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion