Actualité

Défaite effrayante du FN

Présidentielle française

Vingt-cinq pourcent d’abstention et quelque neuf pourcent de votes blancs ou nuls. Avec 34% de citoyens (inscrits sur les listes) qui ont préféré ne se prononcer ni pour «le pire» ni pour le «moins pire», jamais une élection présidentielle française n’avait connu une telle désaffection. Et ce malgré le péril que représentait hier l’extrême droite que l’on pouvait croire aux portes du pouvoir. Ainsi, le «barrage républicain» contre la peste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion