Suisse

La Rome antique en toute intimité

Le Musée romain de Vallon s’intéresse à l’hygiène et au rôle de la cosmétique chez nos ancêtres.
L’apparence physique jouait déjà un rôle central dans la Rome antique. Le port de perruques ou de postiches servait notamment à dissimuler les calvities. Vincent Murith
Fribourg

«Les soins de la parure vous embelliront; mais, faute de soins, le plus beau visage perd tout son éclat…» Cet avis tranché pourrait sortir tout droit de la bouche d’un chantre de la mode parisienne, mais il n’en est rien. Son auteur n’est autre que le poète romain Ovide, qui vécut au début de notre ère. Le souci de la propreté et l’injonction du corps parfait ne sont en effet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion