Livres

La banalité de l’Histoire

Roman

«Et à la fin des fins, qui plus est, on en est réduit à la supposition qu’un Dieu existe, car bien sûr il n’y a pas de justice. La justice est un péché», telle pourrait être la morale de l’Histoire – ce catalogue des souffrances des peuples, qui insuffle sa noirceur à Sonia, roman de l’écrivain polonais Ignacy Karpowicz. A l’entrée d’un village de Podlachie, au fin fond de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion