Cinéma

«Kinshasa c’est notre monde sans maquillage»

Rencontre avec Alain Gomis, qui accompagne une Mère Courage dans le chaos urbain de la capitale congolaise.
Véro Tshanda Beya TRIGON FILMS
«Félicité»

Voilà un titre qui aura été de bon augure: deux semaines après son Grand Prix du jury au Festival de Berlin, Félicité a décroché l’Etalon d’or du meilleur film au Fespaco, le plus important festival d’Afrique. Alain Gomis suit ici une femme qui chante dans un bar de Kinshasa, où les clients très alcoolisés se délestent de leur énergie négative. Le port de tête hautain, évitant le contact avec les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion