Suisse

Intimider pour mieux régner

Les pressions du gouvernement d’Ankara sur la diaspora turque en Suisse ont encore redoublé d’intensité.
Avec Erdogan FLICKR/PUBLIC DOMAIN
Suisse-Turquie

L’enquête récemment ouverte pour espionnage par le Ministère public de la Confédération (MPC) est-elle un signe que le président turc Recep Tayyip Erdogan exagère avec les intimidations sur ses opposants? A entendre des représentants des diverses minorités turques, l’arme psychologique utilisée par le régime d’Ankara est une vieille recette. «En 2002, j’exerçais le métier de journaliste et j’écrivais un article critique envers la Turquie», se souvient Ihsan Kurt, sociologue d’origine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion