Suisse

La messe n’est pas encore dite pour Billag

Les commissions de gestion du parlement vont se pencher sur le choix de Serafe.
Alors que Billag (photo) évalue à 35 mio de fr. avec 110 employés l’encaissement de la redevance Charles Ellena
Redevance

La messe n’est peut-être pas encore dite sur le plan politique concernant l’attribution du marché des encaissements de la redevance radio-télévision. Selon une information de la NZZ am Sonntag, les commissions de gestion (CDG) du Conseil national et du Conseil des Etats vont se pencher sur la décision de l’Office fédéral de la communication (OFCOM) d’attribuer le mandat d’encaissement de la redevance radio-télévision à l’entreprise Serafe AG à Fehraltdorf (ZH)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion