Suisse

Pipeline au Dakota: Unia maintient la pression sur Credit Suisse

Le point sur les suites de la manifestation de BreakFree soutenues par la gauche et les syndicats.
En mai 2016 JPDS
Climat

Le collectif BreakFree avait interpellé, jeudi dernier, Credit Suisse quant au montant de ses investissements – évalués par Greenpeace à 1,4 milliard de francs – dans le projet Dakota Access Pipeline (voir Le Courrier du 3 mars). Le Conseil de fondation de la Caisse paritaire de prévoyance de l’industrie et de la construction (CPPIC) a depuis été interpellé via une lettre par le représentant d’Unia au sein de cette instance.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion