Histoire

La révolution ratée du shah d’Iran

Le monarque rêvait d’un pays digne de l’ancien empire perse. Mais sa mégalomanie a eu raison de lui.
Mohammad Reza Pahlavi Wikimedia Commons
Histoire vivante

En lançant sa «Révolution blanche» en 1963, le Shah rêvait de transformer l’Iran en une puissance moderne et respectée. Le projet de Mohammad Reza Pahlavi était très ambitieux, comprenant une vaste réforme agraire, une nationalisation partielle des entreprises et le droit de vote aux femmes. Son manque de sensibilité démocratique et sa mégalomanie impériale l’ont toutefois conduit à sa perte. Les explications de l’Iranien Mohammad-Reza Djalili, professeur émérite à l’Institut

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion