Cinéma

Etreintes du ­troisième type

Habitué du festival Black Movie, le cinéaste mexicain Amat Escalante retrouve le chemin des salles avec «La región salvaje», un conte fantastique sulfureux.
Une famille dans la ­tourmente. Mais à quel monstre doit-elle faire face? ­ Manuel Claro et Martin ­Escalante
Cinéma

Il y a des semaines où la diversité de l’offre dans les salles obscures n’est pas un vain mot. A l’affiche depuis mercredi, La La Land et La región salvaje le prouvent dès leurs titres. Le pays (en)chanté de Damien Chazelle et la région sauvage d’Amat ­Escalante sont en effet aux antipodes. Hommage à la comédie musicale holly­woodienne, le premier célèbre le rêve (lire ici), alors que le second cultive un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion