Édito

Un meurtre prémédité

Presse romande

Le corps est encore chaud. Trente-cinq ans après sa naissance triomphante, l’emblématique hebdomadaire romand L’Hebdo n’est plus. Son dernier numéro paraîtra le 2 février, mettant fin à une riche tradition de journalisme engagé, qui aura marqué le paysage politique suisse. Déjà les hommages, encore groggy et stupéfaits, se succèdent. Avec cette interrogation qui ne cesse de revenir: comment en est-on arrivé là? Pourtant, si la mort du titre et l’ampleur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion