Genève

Préserver l’emploi en taxant les caisses automatiques?

Face à la multiplication des caisses automatiques, un projet de loi pose la question de l’évolution de la société vis-à-vis des machines.
Depuis quelques années JPDS
Genève

Le député socialiste Roger Deneys ne décolère pas: les supermarchés genevois se dotent progressivement de caisses automatiques, supprimant du même coup le contact humain et, à terme, craint-il, des emplois. Pour endiguer le phénomène, il élabore un projet de loi cantonale a révélé la radio Onefm. Son but: taxer chaque automate de grande surface à hauteur de 10 000 francs par mois, «soit le salaire de deux caissières». «Nous ne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion