Musique

Le cœur de La Teuf bat entre rock et chanson

Le Bateau Genève se met à l’heure francophone pour franchir le mur de l’An. Chanteurs locaux ou hexagonaux, DJs et restauration assurent l’ambiance.
Fabian Tharin faisait chavirer le bateau en 2014. FABIEN ESPINASSE
Festival

Raclette, bières et vins genevois, ainsi qu’une vingtaine d’artistes francophones et DJ’s sur cinq soirs. C’est la façon qu’a le collectif La Teuf de penser globalement et d’agir localement. Globalement, en réunissant tous les ingrédients d’une fin d’année festive, sans exclusive. Localement, en privilégiant les musiques «francovivantes aux couleurs locales et hexagonales». Parce que le français n’est pas une langue morte, aiment à rappeler ces passionnés de chanson mais aussi de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion