Une reine bien en place

Nul ne souhaite un retrait avant l’heure de Doris Leuthard. Elle choisira en toute liberté.
En 2017 WIKIMEDIA COMMONS
Conseil fédéral

Cette semaine, Doris Leuthard deviendra à nouveau présidente de la Confédération. De quoi faire naître des spéculations sur un retrait avant la fin de son mandat en 2019. Toujours aussi pimpante, la quinquagénaire n’a pourtant rien d’une conseillère fédérale sur le départ (voir portrait ci-dessous). Si les langues se délient à ce propos, c’est plutôt en raison de critères objectifs. La fin d’une année présidentielle est traditionnellement considérée comme idéale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion