Scène

Au bistrot des amours manquées

Le Théâtre Spirale crée à Genève la pièce Amores de cantina du Chilien Juan Radrigán, opposant au régime de Pinochet. A découvrir dès mardi soir à la Parfumerie.
Amores de cantina RICCARDO WILLIG
Théâtre

La création d’une pièce de Juan Radrigán en français ne va pas de soi. Célèbre au Chili, ses pièces de théâtre ne sont pas souvent montées en Europe. Décédé le 16 octobre dernier, il a eu droit à un deuil officiel, après avoir été l’un des acteurs importants de la résistance culturelle contre Pinochet. Son œuvre, une quarantaine de pièces dont une grosse quinzaine écrites et réalisées sous la dictature

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion