Genève

Des caméras inquiètent au parc Hentsch

La société qui gère le bâtiment affirme qu’elles étaient inactives. Pointées sur l’espace public, elles ont été enlevées suite aux questions du Courrier.
Les trois caméras JPDS
Surveillance

Encore un coup de «Big Brother»? Jusqu’à mercredi, trois caméras de surveillance, perchées sur l’espace Hippomène, étaient pointées sur le parc Hentsch à Châtelaine et sur un immeuble d’habitation. La société qui gère le bâtiment affirme qu’elles n’enregistraient pas et les a enlevées à la suite des questions du Courrier. Le malaise subsiste. La société qui gère l’Espace Hippomène est présidée par Benedict Hentsh, qui a cédé le parc à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion