Livres

La littérature comme ­antidote au désespoir

La Maison de Rousseau et de la Littérature invoque l’avenir pour franchir les écueils de l’actualité. Entretien avec Eva Cousido, responsable de programmation.
«Quand on a les mots JPDS
Genève

Le pessimisme ou l’abattement sont des réactions courantes face à la noirceur du présent. Ne pas céder à cette tentation est le pari de la quatrième édition d’«Ecrire pour contre avec», événement littéraire ­organisé depuis 2013 par la Maison de Rousseau et de la Littérature, à Genève. Le titre de cette année est plus que révélateur: «Provoquer l’avenir». Eva Cousido, responsable de programmation, en détaille ici les enjeux. Comment s’est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion