Cinéma

Le yang en quête de son yin

Le Festival Tous Ecrans, qui commence vendredi à Genève, présente le dernier long métrage du Québécois Denis Côté, cinéaste trop rare dans nos salles.
Dans le rôle de Béatrice METAFILMS
Cinéma

Dans sa section Highlight Screenings, le Festival Tous Ecrans présente lundi Boris sans Béatrice de Denis Côté, découvert en compétition à la Berlinale 2016. L’intrigue n’a rien de spectaculaire: Boris a tout réussi dans sa vie. Ce chef d’entreprise est l’époux d’une ministre du gouvernement canadien et les femmes lui tombent dans les bras. La traduction physique de sa réussite sociale se lit dans son arrogance, sa démarche et sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion