Musique

Guitare bien trempée

Musique

En 2014, Angel Olsen avait bien remué son monde avec Burn Your Fire With No Witness, un deuxième album extrêmement assuré et gorgé de refrains vengeurs. Sur une base de folk alternatif, l’auteure, compositrice et guitariste native de St. Louis ruait dans la pop tumultueuse des Pixies tout en adressant un clin d’œil à Leonard Cohen sur un titre sépulcral («White Fire»). Angel Olsen confirme avec My Woman tout le bien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion