Cinéma

«C’était un vrai défi artistique»

Acclamé à Cannes et primé à Annecy, le long métrage d’animation suisse Ma Vie de Courgette tient ses promesses. Rencontre avec son réalisateur Claude Barras.
«C’était un vrai défi artistique»
Envoyé dans un foyer pour enfants à la mort de sa mère PRAESENS FILM
Animation

Après une tournée des festivals couronnée de nombreux prix, Ma Vie de Courgette débarque enfin sur les écrans romands. Ce film d’animation, le Valaisan Claude Barras l’a porté durant sept ans. Ses marionnettes si expressives, il les a façonnées avec la patience de l’artisan et le souvenir d’un ami disparu. Il en fallait du talent et de la délicatesse pour se mettre à hauteur d’enfant et faire ressentir les blessures

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion