Suisse

Les restrictions de voyage imposées aux réfugiés font bondir l’OSAR

Le durcissement, en Suisse, de la loi sur les étrangers viole le droit international. C'est l'avis de plusieurs organisations de défense des migrants. Les dispositions concernant l'interdiction des voyages dans le pays d'origine et les Etats voisins posent surtout problème.
Loi sur les étrangers

Le projet de loi mis en consultation jusqu'à jeudi comprend plusieurs volets. Mais celui concernant les voyages des réfugiés reconnus s'attire tout particulièrement les foudres de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) et de la Commission fédérale des migrations (CFM).   Pour l'OSAR le durcissement des dispositions concernant les voyages des réfugiés dans leur pays d'origine est inacceptable. Selon la loi actuelle, un retour au pays constitue déjà un motif

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion