Actualité

Sarkozy minimise le facteur humain

L'ancien président a provoqué un tollé en contestant l'origine humaine du réchauffement climatique. Son rival Alain Juppé a immédiatement pris le contrepied.
Réchauffement climatique

Nicolas Sarkozy a minoré le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique lors d'un discours mercredi devant des entrepreneurs. Le candidat de la droite pour la présidentielle s'est attiré une volée de bois vert. Alain Juppé a sauté sur l'occasion. L'ancien président a affirmé mercredi lors d'un discours devant des entrepreneurs que «l'homme n'était pas le seul responsable» du changement climatique. «On parle beaucoup de dérèglement climatique, c'est très intéressant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion