Vaud

Des parrains et marraines de réfugiés sont perquisitionnés

Les défenseurs des migrants, dont deux sont des élus communaux, dénoncent une tentative d’intimidation.
«On veut nous intimider pour nous empêcher de les protéger mais c’est le contraire qui va se passer» DR
Lausanne

Le ton se durcit sur le front de l’asile. La police de sûreté a mené jeudi matin à l’aube des perquisitions aux domiciles de trois parrains et marraines du collectif R, chez qui des requérants d’asile menacés de renvoi ont établi leur adresse. Quelque 25 personnalités politiques, intellectuelles et artistiques vaudoises jouent ce rôle de protecteurs. Les trois parrains et marraines en question ne sont pas d’illustres inconnus. Il s’agit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion