Actualité

Une touche de pluralisme

La Douma, chambre basse du parlement, a un rôle limité, mais les Russes sont de plus en plus favorable à une «démocratie horizontale». Eclairage.
Les autorités russes ont multiplié cette année les manœuvres «préventives» comme les arrestations d’opposants ou les fermetures de journaux. WIKIPEDIA/FOTOBANK ER/CC
Russie

Un récent sondage le dit clairement: près de 40% des Russes estiment inutile de participer aux élections législatives du 18 septembre. Raisons invoquées: le manque de transparence, mais aussi le rôle limité de la Douma (Chambre basse du parlement). Pour mieux comprendre ce désintérêt, il faut remonter aux origines du système. La Constitution de 1993, qui instaure un régime présidentiel fort, fut adoptée (littéralement) au son du canon, après que le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion