Religions

Menace sur des milliers de temples

Avec l’exode rural et la sécularisation de la société, le patrimoine bouddhiste japonais est en danger.
Au mont Koya WIKIMEDIA COMMONS / CC
Japon

Depuis trois jours, les Tokyoïtes honorent la mémoire de leurs défunts à l’occasion de la traditionnelle fête O-Bon, l’une des plus populaires célébrations nippone de l’année. Cette solennité bouddhiste est l’occasion de rencontres familiales et d’un retour aux sources. Les fidèles fleurissent les tombes de leurs ancêtres et font des offrandes dans les sanctuaires. Ils allument aussi des bougies et des lanternes dans les cimetières et les jardins pour montrer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion