Vaud

Un pasteur aux prud’hommes: plaidoiries repoussées à la rentrée

L’avocat du pasteur Daniel Nagy est accidenté. L’affaire qui l’oppose à l’Eglise réformée vaudoise ne sera donc pas instruite avant l’été.
Vaud

«Les gens considèrent toujours que les vacances d’été et les vacances de Noël, c’est la fin du monde!», a plaisanté Jean-Michel Dolivo, jeudi en fin d’après-midi, lors de la deuxième audience aux prud’hommes dans l’affaire opposant le pasteur Daniel Nagy à l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Mais convaincu que le monde tournera toujours en septembre, l’avocat a demandé le renvoi à la rentrée de la troisième audience,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion