Vaud

Lausanne fait un pas pour rejoindre le réseau Villes refuges

Le Conseil communal lausannois a accepté un postulat pour l’accueil de 1500 réfugiés et contre la participation de la Ville aux renvois forcés.
L’Auberge du Chalet-à-Gobet est adaptée pour héberger des réfugiés VILLE DE LAUSANNE
Asile

Lausanne a donné mardi un signal positif en faveur de l’accueil des réfugiés. Non sans discussions crispées, le Conseil communal a renvoyé à la municipalité un postulat pour que la ville rejoigne le réseau européen des «Villes refuges», par 47 oui contre 24 non. Le concept, lancé par Barcelone et Madrid, a surtout une portée symbolique. L’auteur du postulat propose de l’accompagner de mesures concrètes: créer des nouvelles places d’hébergement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion