Genève

Le foyer de Frank-Thomas sera détruit

Trente réfugiés seront déplacés dans des chambres moins confortables au Foyer Appia, dans le quartier de l’ONU.
Le foyer Appia dispose de chambres à quatre lits JPDS
Genève

Une trentaine de requérants d’asile vont devoir quitter le centre Frank-Thomas, aux Eaux-Vives. L’Hospice général évoque sa future démolition en juin, à cause de la construction du CEVA et du chantier de la Nouvelle Comédie. La plupart seront relogés au foyer Appia, dans le quartier de l’ONU, mais certains, ayant refusé des solutions de relogement, se trouvent sans alternative. Les futurs résidents laisseront leur mobilier par manque de place. Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion