Musique

L’orgue et ses secrets

KEI KOITO, «BAROQUE ORGAN CONCERTOS»
Musique

Pour son nouveau disque, l’experte en instruments historiques Kei Koito a porté son choix sur l’orgue baroque d’une église de Groningue, dans le nord des Pays-Bas. Daté de 1702, ce colosse aux registres secrets dévoile ses sonorités dans des concertos de Telemann, Vivaldi, Torelli et Albinoni, transcrits pour orgue seul. L’interprète japonaise a elle-même arrangé une partie des pages, notamment cette Suite en sol mineur de Haendel pleine de ­rebondissements.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion