Musique

A cœur et à corps

MARC PERRENOUD, ­«HAMRA»
Musique

A chaque disque son parfum. Si le dernier opus de Marc Perrenoud en trio, Vestry Lamento, était marqué par l’ambiance métisse d’un quartier de Londres où il séjournait beaucoup, Hamra en version solo regarde du côté de l’Orient. Plus précisément vers un quartier de Beyrouth assidûment fréquenté l’an dernier par le pianiste genevois. Mais Hamra respire surtout l’inspiration d’un artiste amoureux. Plus que jamais, la musique de Marc Perrenoud est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion