Genève

Un remède contre les mots de l’homophobie

La Ville de Genève lance une campagne pour sensibiliser contre les termes péjoratifs désignant les personnes LGBT.
Genève

«Lesbienne, gay, bissexual, transgjinore»: cette année, la campagne contre l’homophobie et la transphobie de la Ville de Genève rappelle, dans les six langues les plus parlées à Genève (le français, l’anglais, le portugais, l’espagnol, l’albanais et l’arabe), les mots pour désigner, sans stigmatiser, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT). «Quelle que soit la langue, les mots que l’on entend pour désigner les personnes LGBT sont trop souvent péjoratifs.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion