Genève

La Courte Echelle, une nouvelle idée du parrainage

L’association met en lien des enfants isolés ou fragilisés avec des adultes bénévoles. Un investissement personnel enrichissant pour les deux parties.
Catherine Enjolet et Armelle Loiseau Moser. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Genève

Pas besoin d’aller au bout du monde pour aider son prochain. L’association La Courte Echelle, qui cherche à mieux s’implanter dans le paysage genevois, propose des partenariats entre enfants esseulés ou sans activités extrascolaires et parrains ou marraines bénévoles. «Faire une promenade, voir un spectacle, aider à faire les devoirs, cuisiner, bricoler, tout est imaginable! L’important est que ces activités offrent un vrai moment de partage et d’échange», explique Armelle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion