Genève

Mille capteurs pour traquer le bruit routier à Carouge

Un dispositif pilote veut modéliser les nuisances sonores en trois dimensions. A Genève, 120 000 personnes sont exposées à un niveau excessif de nuisances routières.
Circulation

Sur les gouttières, contre le rebord d’un balcon ou accrochés aux façades, un millier de petits boitiers gris fleuriront dans les rues de Carouge. «A3DB», c’est le nom du projet pilote de capteurs de bruit routier, présenté hier devant les médias. Jusqu’à l’été 2017, ce nouveau dispositif mesurera le niveau des nuisances sonores, afin de pouvoir établir un cadastre en 3D et cibler efficacement les mesures à adopter. Le projet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion