Cinéma

Ivresse esthétique

«THE ASSASSIN» DE HOU HSIAO-HSIEN
Ivresse esthétique
FILMCOOPI
Cinéma

Pour les cinéastes chinois, le film de sabre est apparemment devenu un passage obligé. Après Ang Lee (Tigre et Dragon), Zhang Yimou (Hero, Le Secret des poignards volants) et Wong Kar-wai (The Grandmaster), c’est Hou Hsiao-hsien qui le fait sien. Concrétisant un projet de jeunesse à 68 ans, alors qu’il n’avait plus tourné depuis l’aventure fran­çaise du Voyage du ballon rouge en 2007, le réalisateur des Fleurs de Shanghai et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion