Édito

Libéralisation et non harmonisation

Magasins

Et c’est la chenille qui redémarre… Lundi, le Conseil national débattra une nouvelle fois des heures d’ouverture des magasins. Jeudi, Unia a tapé du poing sur la table, sondage défavorable à l’appui, et menacé de lancer un référendum. Car il s’agit bien d’une libéralisation pour 14 des 26 cantons et demi-cantons suisses, et non d’une harmonisation, comme le prétendent, la bouche en cœur, les partisans de ce projet déposé par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion