Vaud

EPFL: la tentation censitaire

Taxes universitaires

Les taxes d’écolage vont-elles reprendre l’ascenseur en Suisse? Après l’accalmie des années 2000, les Ecoles polytechniques (EPF) pourraient bien donner le signal. Dans la foulée de leur président, Fritz Schiesser, le patron du site lausannois, Patrick Aebischer, a plaidé dimanche pour un doublement, dès 2017, des taxes semestrielles, aujourd’hui fixées à 633 francs. Il y a fort à parier qu’au nom de l’égalité de traitement les universités suisses emboucheront sous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion