Genève

Doubler les retenues salariales? «Pas antisyndical», répond le DIP

Le changement de mode de calcul des heures de travail non effectuées pour cause de grève scandalisent les syndicats d'enseignants. Porte-parole du Département de l'instruction publique (DIP), Pierre-Antoine Preti s'explique. Interview.
La mesure sera effective dès le 1er janvier 2016. Les grèves de novembre et de décembre ne sont pas concernées. Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

Dès le 1er janvier, la retenue salariale des enseignants grévistes va presque doubler (lire notre article). Le Département genevois de l’instruction publique (DIP) la calculera en considérant que la durée de la grève correspondra aux heures de travail en présence et hors présence des élèves qui ne sont pas réalisées pour motif de grève. Jusque-là, seules les heures d’enseignement non travaillées entraient dans le calcul. Questions à Pierre-Antoine Preti, porte-parole

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion