Musique

Xenakis: portrait percutant

MUSIQUE • Eklekto et l’OSR concoctent au BFM, à Genève, un enthousiasmant ­programme de percussion dédié au compositeur français d’origine grecque.
Les «claviers» NICOLAS MASSON

Dans Persephassa de Iannis Xenakis, six percussionnistes entourent le public. «L’écriture exploite cette spatialisation: il y a des rotations, des croisements, décrit le musicologue Makis ­Solomos, spécialiste du compositeur. A la fin de l’œuvre, une accélération d’ensemble, une grande rotation, conduisent à une sorte d’extase.» Impressionnant. Et à entendre dimanche matin à 11h au Bâtiment des Forces motrices, dans un concert entièrement consacré à Xenakis (1922–2001). Aux baguettes, Eklekto et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion