Scène

Ombres et lumières

THÉÂTRE • Aux Marionnettes de Genève, «Le Ciel des ours» parle de la mort aux enfants avec sensibilité.
De l’ombre à la lumière et du rire aux larmes SERENA GROPPELLI

Un ours se réveille d’une longue hibernation. Il interroge les autres animaux pour savoir comment s’y prendre pour avoir un petit. Un ourson en deuil de son grand-père veut mourir pour le ­rejoindre au ciel des ours. L’un et l’autre trouvent refuge dans l’émotion, quand ils se tournent vers le ciel, quittant leur quête d’explications théoriques. Parler de la vie et de la mort au très jeune ­public (dès 4 ans)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion