Livres

Jérémie, le papillon qui se brûle les ailes

ROMAN • «JIMINY CRICKET» D’O. SILLIG

«C’était son contact physique ou son aura quasi palpable qu’on cher­chait.» Chacun nourrissait l’espoir de s’asseoir «à la gauche ou à la droite de Dieu», en somme. Cette divinité-là n’est pas celle des mo­nothéistes mais un jeune homme, Jérémie, protagoniste du dernier roman de l’écrivain romand Olivier Sillig. John, le narrateur de Jiminy Cricket, est un vacancier britannique qui arrive par hasard dans un hameau du sud de la France,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion