Écologie

En France voisine, Initiaterre couve des jeunes agriculteurs

ÉCONOMIE • La couveuse associative permet à des futurs paysans de mettre le pied à l’étrier, et ce dans un cadre sécurisé.
Audrey Abbou s’occupe des «jardins d’Elie» depuis le printemps dernier. La couveuse Initiaterre s’adresse en particulier à des porteurs de projets en reconversion ou qui ne sont pas issus du monde agricole. DR

«Je travaillais dans la gestion immobilière, et puis j’ai eu une prise de conscience sur notre société et sur notre alimentation», confie Audrey Abbou. Elle décide de se reconvertir dans un métier plus proche de ses valeurs: «Je me suis rendu compte que les produits vendus en supermarchés pouvaient être très mauvais pour la santé. J’ai eu envie de proposer des aliments sains, de bien nourrir la population, particulièrement mes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion