Actualité

L’accord à l’épreuve des parlements

Crise grecque • Plusieurs législateurs européens doivent avaliser l’accord conclu lundi entre la Grèce et ses créanciers. Ces votes sensibles peuvent-ils mettre en danger le résultat des négociations? Décryptage.

Le Parlement grec a approuvé mercredi soir, par 229 voix contre 64 et 6 abstentions, les mesures d’austérité imposées par les créanciers internationaux d’Athènes en échange de la mise en place d’un troisième plan de financement de la Grèce. Le premier ministre Alexis Tsipras, qui a affirmé avoir accepté ces réformes sous la contrainte, y laisse des plumes puisqu’il a perdu sa majorité parlementaire dans l’exercice, 39 députés de son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion