Genève

Après les tensions, Veyrier rêve de sérénité

ELECTIONS • Répartis sur trois listes, sept candidats convoitent l’exécutif communal, traditionnellement ancré à droite. L’Alternative lance deux femmes.
Le projet des Grands-Esserts JPDS

Après une législature mouvementée, la lutte pour l’élection au conseil administratif s’annonce musclée à Veyrier. Au total, sept candidats, dont cinq femmes, briguent l’un des trois sièges de l’exécutif communal. Deux magistrats ne se représentent pas: l’actuel maire PLR Thomas Barth et le PDC Luc Malnati. Malmenée au Conseil municipal sur le dossier des Grands-Esserts, la droite libérale-radicale, jusqu’ici dominante, joue sa majorité. La gauche et le PDC, allié aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion