Égalité

Le suivi global des femmes enceintes est menacé

HUG • La maternité a décidé de réduire sa collaboration avec les sages-femmes de l’association Bien Naître. Une pétition défend cette prestation unique à Genève.

Deux sages-femmes au lieu de trois: telle est la réduction décidée par la maternité des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) dans sa collaboration avec l’association Bien Naître. Cette dernière, qui propose un suivi de la femme enceinte par une seule et même sage-femme, du début de la grossesse jusqu’au post-partum en passant par l’accouchement lui-même, voit donc ses effectifs réduits d’un tiers. Une pétition lancée par le comité de l’association

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion